Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois « Une femme »  ( 27 )

Matin ensoleillé .

L' odeur du café envahit la pièce .Les cheveux en broussaille Mayana regarde par la fenêtre .Ce fut une longue et belle nuit , celle dont on se délecte et dont on ne veut plus se détacher .Jacob s' approche doucement, elle le sent si bien derrière son dos . Il la serre dans ses bras camouflant son visage dans ses cheveux parfumés . Il lui murmure à l' oreille .

-- Je viens de trouver l' amour , maintenant je le sais !

-- Maintenant je viens de trouver l' amour . Avant je ne savais pas vraiment ce que c' était .

Ils s' embrassèrent longuement leurs mains parcourant leur corps ne semblaient jamais vouloir s' arrêter . D' un soupir partagé ils s' éloignèrent l' un de l' autre . C' est un moment parfait et ils en savourent chaque instant .

-- Je devrai partir très bientôt , je prends l' avion dans quelques heures il me reste à faire mes valises .

-- Dommage, j' aurais bien voulu profiter de toi un peu plus longtemps . Il lui sourit tendrement .

-- Moi aussi figure-toi donc ! Je veux aller au fond des choses en ce qui concerne Marisa . J' ai une rencontre avec le père de Jasmin dans deux jours . Je crois qu' il en sait assez long sur elle, enfin il me semble .

-- C' est tout de même intrigant avec quelle violence elle a mis fin à ses jours . Rien ne semblait pouvoir l' arrêter .Comme si tes paroles rassurantes la rendait encore plus agressive .

-- J' ai de la difficulté à chasser l' image de sa souffrance de mon esprit . J' aurais pu la sauver mais elle se débattait comme une furie . Il y avait tellement de désespoir dans sa voix lorsqu' elle me criait de la lâcher . Marisa était une excellente nageuse , elle savait ce qu' elle faisait .

Mayana ne trouvait pas les mots .Se taire et écouter lui semblait la meilleur attitude à adopter dans ces circonstances . Jacob aperçu le museau de Bandit sur le coin de la grande porte du salon .

-- Allez vient fripon tu es le bienvenue . Bandit ne se le fit pas dire deux fois suivit de Onix qui se déplaçait de plus en plus facilement . Jacob se dirigea vers le garde-manger pour nourrir les animaux affamés . Mayana chantonnait en préparant le déjeuner . Elle déposa sur la table blanche les confitures , les crêpes , les cretons tout frais et la cafetière fumante .

-- Tout ça à l' air si bon .

-- C' est bon !

Ils mangèrent lentement s' esclaffant de la drôlerie de l' autre entre deux bouchées . Ils terminèrent leur café sur la grande galerie les animaux étalés à leur pied. Mayana plissa les yeux , une voiture arrivait dans l' allée .

-- Tu as de la visite , je ne savais que tu attendais des gens , je ne voudrais pas vous déranger .

-- Non Jacob ! Je n' attends personne .

-- Une décapotable se stationna près de sa voiture , le coeur de Mayana ne fit qu' un bond . Des mains s' agitèrent elle reconnut tante Adsila et sa mère . Mayana s' élança comme une enfant tellement heureuse de retrouver cette chère tante qu' elle aimait tant .

-- Tante Adsila, maman !

-- Ma chère, très chère Mayana , comme tu es belle . Le temps n' a eu aucune emprise sur toi .Mayana eu la même pensée pour Adsila . Malgré son âge elle respirait la jeunesse et la joie de vivre . Tout allait si vite , toujours aussi excentrique et énergique Mayana se sentait étourdie par cette tornade qui n' en finissait pas de s' exclamer et de se taper dans les mains .

-- Nous avons décidé .

-- Tu as décidé " la repris sa mère " Tu ne n`as même pas laissé la chance de m' exprimer . Tu es montée dans ma chambre, tu as remplie ma valise et nous somme parties .

-- Si je t' avais écouté nous serions encore assise sur une chaise droite , réfléchissant au pour ou contre de notre escapade . Avoue ! d ' un petit air entendu sa mère fit " Oui " de la tête .

-- C' est certain , il faut réfléchir avant d' agir .

-- Pas toujours ma soeur .

-- Arrêtez de vous chamailler mes deux coquines et venez vous désaltérer sur la grande galerie.

-- Un instant . Dis-moi Mayana , qui est ce bel homme là-bas qui nous regarde . Elle croisa le regard vif et souriant de sa mère .

-- Un ami tante Adsila .

-- Un ami ! Tu en es certaine ? Que fait-il de si bonne heure chez-toi café en main .

-- Il a passé la nuit ici , tu es satisfaite ?

-- Oh que oui ! Adsila accéléra le pas . Elle voulait faire la connaissance de Jacob sans plus attendre .

-- C' est un amoureux Mayana " Lui chuchota sa mère "

-- Je crois que oui maman .Meika tapota la main de sa fille en signe d' approbation .

-- Bonjour jeune homme ! Comment vous appelez-vous déjà ?

-- Je ne vous l' ai pas encore dit .

-- C' est vrai ! Changeons de tactique . Quel est votre prénom ?

-- Jacob , dit-il en s' inclinant .

-- En plus il est galant , de mieux en mieux . Moi c' est Adsila , je suis la tante de Mayana , la soeur de Meika .

-- Très heureux de vous rencontrer .

-- Jacob je te présente ma mère et tante Adsila .

-- Je me suis présentée .

-- Bonjour Jacob .

-- Bonjour madame Meika .

-- J' étais sur le point de partir , je vais vous laisser j' ai pas mal de route à parcourir . Au plaisir de vous revoir ! Adsila est un peu déçue , elle aurait bien voulu le connaître un peu plus. Mayana sembla lire dans ses pensées .

-- Il reviendra tante Adsila . Elle s' éloigna quelques instants avec Jacob . Ils s' appuyèrent de l' autre côté de son camion et s' embrassèrent passionnément .

-- Aurevoir Mayana , je te donne des nouvelles aussitôt que je serai descendu d'avion .Elle regarda le camion s' éloigner .

-- Mais quelle belle surprise de vous avoir ici toutes les deux , nous avons tant de choses à placoter . Venez entrons dans la maison .

Trois femmes réunies après de si longues années d' absences. Trois femmes passionnées issues du même milieu . Le destin fait parfois si bien les choses .

-- J' aimerais faire le tour de ton domaine Mayana , tout semble si beau ici .

-- Demain à la première heure nous irons marcher je te le promets tante Adsila .

-- J' y compte bien .

-- Que puis-je vous offrir . Un bon café peut-être ?

-- Oui pour moi . Meika accepta elle aussi un café .

-- Adsila s' arrêta net sur la galerie . Son regard se tourna vers le grand lac . Dans ses yeux passèrent toutes ses années retrouvées . Une grande émotion s' empara de son être . Ne voulant pas perturber ce moment profond de vérité , Mayana et Meika la regardèrent sans bouger . On aurait pu entendre le bruissement d' aile d' un papillon . Levant ses bras vers le ciel Adsila laissa ses paroles partir avec le vent.

Merci la vie . Merci de me ramener vers l' essentiel . Merci de me donner une seconde chance .Je te promets de redécouvrir mes origines, je n' aurai de cesse que de revivre les sentiments de mon passé ceux qui m' ont toujours habité mais que j' ai étouffé par faiblesse . La vie m' avait portée vers d' autres ambitions , maintenant je suis revenue et je vais vivre pleinement ce que je suis , ce que j' ai toujours été ...Merci la vie ! Elle se retourna et regarda Mayana et Meika les yeux remplis d amour et de chaleur intérieure comme si son âme venait de remonter à la surface de son coeur .

Tag(s) : #Histoire inventée ...

Partager cet article

Repost 0