Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois « Une femme » ( 26 )

Une heure et quelques minutes plus tard Mayana entra dans la maison pour préparer le souper .Elle sortit du congélateur quelques poitrines de poulet , elle allait cuisiner un souper simple et rapide . Des pâtes au poulet/pesto , tomates séchées et ail .Comme accompagnement une salade citronnée tomates , bocconcinis ,concombres et coriandre . " Ce sera parfait " Se dit-elle .

Jacob apparut dans l' embrasure de la porte .

-- Lokesh arrive , je crois qu' il a faim est-ce que le souper sera bientôt prêt ? Mayana le foudroya du regard . Jacob ne put s' empêcher d' éclater de rire .

-- Bonsoir ma cousine , comment vas-tu ? Tu es resplendissante .

-- Je vais très bien et nous avons passé une excellente journée si tu veux tout savoir . Lokesh se laissa aller à la taquiner .

-- Avec un homme comme Jacob dans ta vie il serait impossible de ne pas être heureuse , il est si parfait . Peut-être deviendras-tu plus douce à son contact .

-- Écoutez les gars, si vous tenez à vous faire nourrir par moi ce soir vous devriez changer d' attitude ,car vous risquez d' être déçus si je décide de bouder .

-- Bon,bon .Qu`est-ce que je disais , elle est insupportable devant l' évidence . Mayana s' empara d' un linge mouillé qu' elle avait à portée de main elle lui le lança en plein visage .Lokesh s' en perdre de temps le repris et tout en lui frotta le visage chantait des incantations sans queue ni tête .Jacob entendit un crépitement , il se précipita vers le poêle pour sauver les pâtes .

-- Mon Dieu mes pâtes !

-- Je crois qu' elles se portent bien . Je vais t' aider . Passe-moi le poulet Lokesh je vais le faire griller .

-- Je me porte volontaire pour la salade .

-- Tous les ingrédients sont sur l' îlot tu n' as qu' à regarder la recette .

-- Oui mon colonel , lui répondit Lokesh claquant les talons ensemble tout en la saluant pour plus d' effet .

À ce moment , à ce moment précis Mayana se sentait si bien . Elle savait qu' elle avait prise la bonne décision en revenant dans le pays de ses ancêtres pour y reposer son âme et son coeur .Jamais elle n' aurait imaginé un seul instant que l' amour l' y attendait . Perdue dans ses pensées elle ne s' était pas aperçue que Jacob se tenait derrière elle attendant patiemment une réponse .

-- Et Mayana , dois-je assaisonné le poulet ? Elle se retourna un peu confuse .

-- Excuse-moi Jacob , de belles pensées habitaient ma tête .

-- Elles sont remplies de moi j' espère .

-- De toi et de tout Jacob ! L' ail est sur le comptoir ainsi que les tomates séchées , le sel d' ail est dans le garde-mangé en face de toi et le poivre à côté là .

Les deux hommes échangèrent un clin d' œil amusé .

Mayana entendit un gémissement elle prêta l' oreille . Elle avait complètement oublié Onix et Bandit . elle se précipita au salon pour découvrir Onix allongé près de la table basse Bandit à ses côtés qui essayait de le dissuader d' avancer en le freinant avec son nez . Mais Onix ne l' entendait pas de cette oreille . Malgré la douleur Il repoussait Bandit de ses petites pattes douces . Onix avait décidé qu' aujourd'hui il se déplacerait plus loin que son coussin et qu' il en avait assez de cette inaction . Bandit s' étala devant lui pour lui barrer le passage. Dans un élan de contrariété Onix fit un bond pour atterrir de l' autre côté du chien heureux comme une fleur au soleil . On entendit aucun gémissement , le chat ne semblait pas trop souffrir . Il se leva sans trop de précaution et tout en trottinant prudemment sur sa patte cassée il se dirigea vers la cuisine fier et indépendant . Bandit regardait le chat la tête penchée ne comprenant pas trop pourquoi son ami adoré n'avait plus besoin de sa protection. Il suivit Onix qui miaula pour avoir sa pâté . Mayana fouilla dans le garde-mangé pour nourrir le convalescent qui semblait se porter beaucoup mieux . Elle étala la pâté dans le plat sous l' œil attentif de Bandit qui voulait lui aussi qu' on lui serve son souper . Les deux amis mangeaient côte à côte .

-- Ils font une belle paire , je me demande si Bandit va le surveiller autant lorsqu' il sera complètement guéri

-- On verra Lokesh , pour l' instant ils s' entendent bien , Si Bandit devient trop intense Onix saura le remettre à sa place je n' en doute pas une seconde .

Nos trois amis s' installèrent pour manger , une brise douce soulevait le voile devant la fenêtre, Mayana crut voir un éclair dans le ciel . On entendit le tonnerre et la foudre tomber non loin de sa maison .Lokesh se leva d' un bond . tout en se précipitant dehors , il ouvrit la porte dans un tel élan qu' on entendit les gonds sauter . Jacob le suivait de près .

-- Lokesh que se passe t' il ?

-- Les chevaux Mayana, ils sont attachés dehors et Waban a peur du tonnerre .

Mayana vit le cheval les pattes de devant hissées vers le ciel hennissant à en fendre l' âme . Lokesh essayait de le calmer il ne l' écoutait pas .

-- Il va casser sa bride il faut le calmer . Jacob aide-moi .

Mayana sentit monter en elle une pulsion , elle se dirigea lentement vers le cheval malgré les cris de Lokesh.

-- Il a peur Mayana ne t' en approche pas il pourrait t' écraser à mort . Le visage de Jacob se transforma ,il essaya d' empêcher Mayana d' avancer mais peine perdue . Poussée par une force inconnue Mayana n' entendait plus, ne voyait plus . Waban apeuré soulevait la terre sous ses sabots .

-- Waban ! Waban ! Arrête mon beau, calme-toi , je suis là, je vais m' approcher de toi n' aie pas peur .

-- Non Mayana ! Lui cria Lokesh tentant toujours de maîtriser le cheval complètement affolé.

-- Laisse-moi faire Jacob .

-- Mayana s' approcha faisant signe à Lokesh de lâcher la bride . Sans trop comprendre ce qui se passait Lokesh obéit . Le cheval continuait de plus belle. Il tourna brusquement la tête lorsqu' il sentit la présence de Mayana il retomba sur ses pattes . Mayana l' empoigna par la bride colla sa tête dans son cou tout en caressant son museau elle lui parlait doucement .

-- Ça va aller mon beau Waban , je suis là , tout va bien aller ne t' en fais pas , calme toi ce n' est que le tonnerre , il ne te fera pas de mal . Un autre coup de tonnerre retentit fort et sourd , Mayana continuait de parler au cheval qui frémit à peine. Lokesh et Jacob regardaient figés .

On pouvait voir Mayana fusionner avec le cheval sous la lumière de l' éclair . Un vent doux soulevait sa chevelure noire de jais entremêlée dans la crinière de Waban qui , la tête appuyée sur celle de Mayana s' abandonna totalement dans la confiance de sa maîtresse. Waban venait de choisir Mayana . Mayana le savait . Pour les deux hommes cette scène semblait irréel . Un moment magique , un instant fragile .

Mayana et Waban ne bougeaient plus . Mayana s' allongea sur le sol , Waban aussi . Plusieurs minutes passèrent , ils se relevèrent ensemble . Mayana appella Lokesh .

-- Maintenant il va t' écouter , je lui ai parlé et il a compris .

Lokesh saisit sans brusquerie la bride de Waban qui jeta un coup d' oeil rapide vers Mayana et obéit .Il le fit monter dans la caravane ou se trouvait déjà Huyana , les deux chevaux hennirent de satisfaction en se frottant l' un contre l' autre .

Tous les trois retournèrent dans la maison pour terminer leur repas .

-- Que s' est-il passé Mayana . Questionna Lokesh .

-- Tout ne peut s' expliquer tu sais . J' ai ressentie une pulsion je savais que je pouvais faire quelque chose pour calmer Waban , je ne savais pas quoi mais aussitôt que je l' ai approché tout est devenu clair . Un enchaînement de mots, des caresses rassurantes ,une approche tendre . Je l' ai senti se détendre, s' abandonner .Honnêtement je ne sais pas trop ce qui s' est passé . C' est un senti , une forme d' énergie enveloppante c' est tout .

-- Une sorte de don ! Renchérit Jacob .

-- Peut-être ! J' avais cette même facilité lorsque j' ai habité en Irlande pays des chevaux .On en trouve de toutes les espèces et de magnifiques .J' en ai vécu des heures merveilleuses à chevaucher dans des contrées sans fin seule sur mon cheval . Et que dire de ses forêts .Un passage de ma vie riche en souvenir .

-- Les deux hommes se taisaient , Mayana semblait si loin .Ses yeux remplis de lumière trahissait cette vie qu' elle semblait avoir aimé .

Une langue lécha sa main .

-- Bandit ! Toi, toi . Ne pourrais-tu pas te retenir de temps à autre . Bandit branlait la queue avec énergie espérant que c' était un compliment . Onix près de Bandit fixait lui aussi Mayana .

-- Et me voilà prise avec deux mendiants d' affection . Bandit posa naïvement sa tête sur ses genoux Onix en profita pour s' y blottir .

Ils terminèrent leur repas dans une atmosphère de gaieté .

-- Bon ! Il me faut partir , il se fait tard et j' ai une heure trente de route à parcourir . Merci pour le bon repas et le surplus d' émotions Mayana . Il la serra très fort dans ses bras sans oublier une solide poignée de main pour Jacob. Il monta dans son camion et disparut dans la nuit . Avant qu' il ne parte Mayana était allée rassurer Waban lui promettant qu' elle irait le visiter et qu' ils chevaucheraient ensemble dans les grandes forêts des alentour . Waban la salua de la tête , elle caressa l' encolure de Huyana en lui promettant que Jacob serait là lui aussi . Les doux yeux des chevaux la suivirent jusqu' à ce qu' elle ferme les lourdes portes de la caravane .

Ils se dirigèrent vers la maison main dans la main. Lorsqu' ils passèrent devant la lune on pouvait voir des étoiles dans leurs yeux .

-- Il ne reste plus qu' à réparer les gonds que ton cousin a fait sauter dans sa fougue . Mayana sourit en lui tapotant l' épaule .

-- Mais oui ! Mais oui ! à moins que tu préfères dormir dans une maison sans porte . Je vais ramasser la cuisine pendant que tu répares notre intimité .

Tag(s) : #Histoire inventée ...

Partager cet article

Repost 0