Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Un blog de tous les jours pour vous aider à regarder ce que vous ne voyez peut-être plus !

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Il était une fois « une femme » ( 17 )

Il était une fois « une femme »  ( 17 )

Jacob fit volte-face .

Continuez je reviens , de toute façon il faut que je me change je suis complètement trempé.

Jacob se rendit directement au deuxième dans la chambre de Marisa , pendant quelques instants il sentit une grande lassitude l' envahir son coeur se serra , la chambre de Marisa , il ne pouvait croire ce qui venait de se passer tout était si calme il repéra immédiatement son cellulaire , fébrilement il chercha le dernier appel qu' elle avait reçu et signala le numéro , à l' autre bout une voix masculine .

-- Oui allô !

-- Bonjour je suis Jacob le frère de Marisa vous avez communiqué avec elle il y a de cela quelques heures, que s' est-il passé elle semblait bouleversé.

-- Je suis Adrien son ex-beau-père , c' est votre neveu Mathiou qui lui a téléphoné lui demandant de le laisser tranquille .

-- Je ne comprends pas , Jasmin lui aurait-il monté la tête contre sa mère ?

-- Jasmin n' a jamais dénigré Marisa devant son fils il l' aimait beaucoup trop .

-- Cela ne l' a pas empêché de la quitter pour une autre femme .

-- C' est ce qu' elle vous a dit , Marisa est une menteuse compulsive c' est elle qui l'a quitté , Jasmin a encore de la difficulté à s' en remettre.

-- Marisa vient de se suicider !

Silence à l' autre bout du fil .

-- Je suis navré vraiment , je ne vous demanderez pas de détails vous devez être complètement démoli , mais s'il vous plaît laissez-moi l' annoncer à Jasmin ce sera un coup dur pour lui , je vous redonne des nouvelles donnez-moi votre numéro .

Jacob raccrocha il n'était pas surpris par ce qu'il venait d' entendre il avait toujours douté de sa franchise , il se laissa choir sur un fauteuil essayant de rassembler ses idées , ce qui lui fait le plus mal c' est le mensonge de Marisa elle aurait dû lui faire confiance il aurait pu l' aider maintenant il était trop tard , le soleil baissait à l' horizon Jacob n' avait toujours pas bougé .

-- Jacob tu es là ? C' était la voix de Lokesh , Jacob revint dans la réalité ,

--Oui,oui je me change et j' arrive, il enfila des vêtements secs se dirigea vers sa commode sortit une photo des temps heureux la froissa avec rage et la jeta dans la poubelle ,on pouvait voir le visage de Marisa déformé par les plis et celui de Jacob à demi déchiré , il partit rejoindre Lokesh .

-- Excuse-moi j' avais besoin de réfléchir pour remettre de l'ordre dans ma tête, tout est si soudain.

-- Tu n' as pas à t'excuser Jacob j'étais juste un peu inquiet .

Dans la cuisine Mayana s' affairait , elle avait déballé les victuailles déjà rangés pour le départ , appuyé sur l' îlot elle essayait de déchiffrer une recette , sans ses lunettes elle avait un peu de difficulté

-- Il me faut mes lunettes , Elle fouilla dans sa sacoche .

-- Mais ou sont-elles ? Ah les voilà .

-- Lokesh arriva à cet instant suivi de Jacob , Mayana venait de se rendre compte qui lui manquait la moitié des ingrédients .

-- La ville est à combien de kilomètres d' ici Lokesh , lui cria t' elle de la cuisine .

-- 20 kilomètres environ pourquoi ?

-- Sacoche en bandoulière elle s' éclipsa précisant qu'elle allait à l' épicerie .

-- Elle referma la porte Bandit grimpa dans la jeep .

Mayana avait besoin d' être seule les derniers événements l' avait secoué elle ne comprenait pas la réaction de Marisa , elle arriva dans la petite ville et repéra l' épicerie , ses achats terminés elle reprit la route ,elle avait beau retourner dans sa tête tout ce qui c'était passé ce matin elle avait de la difficulté à recoller les morceaux , quelque chose ne tenait pas . bandit s'impatientait .

-- Bandit arrête de t' exciter calme-toi tu es insupportable , Bandit ne l' entendait pas de cet oreille il continuait de tourner sur lui-même en jappant , elle arrêta la jeep le long de la route se retourna Bandit bondit sur elle , elle ne le contrôlait plus , Mayana fût obligée de sortir dehors pour se dégager Bandit en profita pour se sauver .

-- Bandit ici, ici as-tu compris , Bandit sauta dans le fossé et ne bougea plus , Mayana réalise qu'il avait une envie folle de faire pipi ou plus . Bandit revint tout heureux et remonta dans la jeep , petit moment cocasse dans cette journée si lourde .

Elle approche de la maison , le menton appuyé sur le volant elle n' a pas envie de rentrer, des souvenirs douloureux refont surface .

C' était en Espagne le soir ou elle avait connu Ludovick , elle était traductrice pour une firme importante ce soir-là elle avait dû faire un effort pour sortir son patron y tenait , il faisait chaud elle s' ennuyait mortellement lorsque Ludovick c' était approché d' elle , il avait engagé la conversation malgré son attitude indifférente , ils dansèrent il lui offrit d' aller marcher sur la plage , le cas classique des amants sous les étoiles, Mayana c' était toujours promis de ne jamais se perdre dans ce genre de romantisme , elle se perdit et tomba amoureuse , il ne lui avait pas dit qu'il était marié elle ne lui avait pas demandé, le soir ou il lui annonça son départ il lui dit la vérité il n' y avait pas de place pour elle dans sa vie , le coeur brisé Mayana avait repris la route pour rentrer chez-elle les yeux remplis de larmes elle ne vit pas la courbe , grièvement blessée elle resta quelques mois à l' hôpital c' est lors de cette convalescence qu' elle apprit sa grossesse , au début elle ne voulait pas le faire savoir à Ludovic mais confiné dans un fauteuil roulantt elle avait besoin d' aide c' était lui le père après tout , La femme de ludovick n' avait jamais pu avoir d' enfant , fou de joie il avait proposé à Mayana de le prendre avec lui , sa femme avait accepté , Mayana avait l' intention de le reprendre , le temps avait passé , Ludovck l' avait supplié , il était bien mieux avec eux , après sa réhabilitation Mayana repartit sur les routes pour s' étourdir peut-être ? Elle n' avait plus jamais aimé .

Peut-être que Marisa vivait une situation semblable .

Elle descendit de la jeep , les deux hommes discutaient , elle se dirigea vers la cuisine Jacob se leva .

-- Est-ce que je peux vous aider Mayana ?

-- Avec grand plaisir , verse-moi un verre de vin et cesse de me vouvoyer .

Jacob trouva les coupes versa le vin lorsqu'il lui remis son verre elle vit dans ses yeux un éclat qui la fit rougir , elle baissa la tête feignant de chercher un quelconque objet qui n' existait pas " Voyons cesse de te comporter comme une écolière " se dit-elle .

Après le souper Mayana sortit prendre l' air en bas des marches une moufette tentait de se faufiler, quelques papillons de nuit se collaient aux fenêtres , la nuit était douce il était presque irréel qu' un drame se soit produit dans la même journée , elle marcha dans l' allée laissant la brise caressée ses joues la lune filtrait entre les arbres , le gravier craquait sous ses pas elle dépassa l' allée quelque chose bougeait entre les branches , elle s' approcha et vit un gros hibou qui la regardait de ses yeux ronds .

-- Il n' est pas farouche , c' était Lokesh derrière son dos .

-- Regarde comme il est beau , en effet répondit-il .

-- Jacob a préféré retourner dormir chez-lui , je ne trouvais pas que c' était une bonne idée mais il a insisté .

-- Tu ne trouves pas étrange qu' elle se soit suicidée aussi rapidement , il faut vivre tout un drame pour en arriver à être aussi désespérée .

-- Elle vivait un drame Mayana , viens je vais tout te raconter .

Pensive après le récit de Lokesh elle trouva que Marisa avait eu une vie tourmentée , elle s' était empêtrée dans ses mensonges et ne savait plus comment s' en sortir , même son fils refusait de lui parler pauvre Marisa .

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article