Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Un blog de tous les jours pour vous aider à regarder ce que vous ne voyez peut-être plus !

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Il était une fois « Une femme » ( 32 )

J' ai perdu le texte que j' avais écrit hier soir . Il était une fois « Une femme «  ( 32 ) Il s' est volatilisé dans le vortex d' internet .Pfiouuuuuuuuu plus rien .J' avais aussi perdu mon texte cet après-midi ( 33 ) et j' ai dû le ré-écrire au complet car il était terminé, c' est en voulant y insérer une image que tout a bogué, et ce n' est pas à cause de mon ordi croyez-moi , c' est le site du blog qui fonctionne mal ces temps-ci . Compte tenu que je compose au fur et à mesure et que je ne l' ai pas sauvegarder ( ça devait se faire automatiquement à partir de mon blog  mais j' avais pris  l'habitude de les mettre dans un autre fichier et là j' ai oublié ) je devrai le ré-écrire de mémoire , je vais en perdre des bouts je sais , je vais faire mon possible et tant mieux si vous ne l' avez pas lu ;o) J' ai mis des heures à le composer , je suis déçue .

Bonne lecture quand même .

 

Efward revint vers la maison complètement trempé les bras chargés de victuailles .Planté devant la porte il regarde les trois femmes s' affairées dans la cuisine , dans un instant éclair il a cette impression de déjà vue .

-- Mon Dieu, mon Dieu, j' ai déjà assisté à cette scène . 

-- Quoi ! Que dis-tu Edward ?

-- Rien mère , J' ai juste cette vague impression de déjà vue, comme si je vous connaissais depuis toujours .

-- C' est la mémoire de l' âme , l' âme n' oublie jamais . s' empresse de rajouter Adsila .

Mayana se dirige vers la lingerie et en ressort avec une serviette duveteuse bleue-nuit .Complètement perdue dans ses pensées elle frotte la chevelure de jais de son fils, la même chevelure que sa mère .Elle se perd dans ses gestes d' amour retenus depuis si longtemps . Elle le regarde et son coeur fond .C' est en entendant s' époumoner Adsila dans la cuisine qu' elle revient les pieds sur terre .

-- Et si on mangeait, j' ai faim moi .Manaya s' élance vers la cuisine Edward sur ses talons qui la suit presque en dansant .Il dépose les sacs sur le comptoir . Adsila le nez planté dans les sacs s' exclame de joie. 

-- Tu n' as rien oublié , du poisson fumé à la rillette de lapin , en passant par les sushis que j' adore , une bouteille de sauvignon blanc . N' entendant plus aucun son  elle se retourne , il n' y a plus personne . Adsila ne se raisonnant pas pousse un cri  . " Ou êtes-vous , mais ou êtes-vous donc !  "  Trois visages en accent circonflexe la regarde dans l' entrebaillement de la porte d' entrée . " Ouf ! Vous m' avez fait peur, je vous croyais disparus ."  Edward éclate de rire , il se demande bien ce qui a bien pu se passer dans la tête d' Adsila . 

-- Ne me regarde pas de cette façon , avec tous les événements mystérieux que je vis depuis mon arrivée ici plus rien ne me surprendrait .Edward fronce les sourcils Manaya s' empresse de le rassurer . 

-- Ne t' en fais pas je t' expliquerai plus tard . Jacob entre dans la maison , Mayana le serre dans ses bras les joues en feu .

--  Tu ne m' avais pas averti que tu arrivais aujourd' hui .

--  Je n' ai pas eu le temps , j' ai attrapé le premier avion je n' en pouvais plus tu me manquais trop . 

--  Ah ! Je viens  de comprendre , le retour de l' homme charmant .

--   Si tu n' avais pas été aussi préoccupée par la nourriture tu l' aurais entendu arriver ,renchérit Meika . Adsila haussa les épaules et retourna dans la cuisine .

-- Et puis , Tu a eu des nouvelles .? 

-- Je sais pourquoi Marisa s' est suicidée .dit-il la voix éteinte . Un silence s' installa , les regards se tournèrent vers lui . Mais le temps n' est pas à la tristesse, j' aimerais bien faire connaissance avec tout ce beau monde .Son regard s' attarda sur Edward .

-- Ce jeune homme te ressemble bien trop pour ne pas être ton jeune frère.

-- C' est mon fils .

-- Ton fils ? Mayana , tu ne m' avais jamais dit que tu avais un fils . Il regarda longuement Edward un sourire lumineux s' afficha sur son  visage , Juste à la façon dont il serra chaleureusement la main d' Edward, celui-ci savait qu' il avait affaire à un homme vrai , Jacob pensa la même chose ." Et voilà nos charmantes dames d' avant mon départ ."  Des embrassades, des accolades ce qui  promettait une soirée heureuse .

 Autour de la table la discussions allait bon train , Onix et bandit assis près de la porte du salon  regardaient la scène . Bandit ne cessait de mordiller Onix , qui n' en pouvant plus lui sauta sur le dos, ils basculèrent sur le plancher et c' est à cet instant précis qu' apparut par la fenêtre dans une  brume épaisse un aigle royal . Il laissa tomber une plume près d' un buisson fleuri  . Mayana se leva d' un bond et sortit sur la galerie , Edward attrapant sa caméra se précipita dehors en courant à perdre haleine pour le filmer .On le vit tomber à genoux au  fond du jardin les deux mains sur les hanches sa caméra à ses pieds essayant de reprendre son souffle .L' aigle royal fit un dernier tour, déployant ses ailes immenses il disparut dans la brume .

-- Je l`ai , je l' ai, criait-il .Jamais je n' ai pu en filmer un d' aussi près et aussi longtemps , je n' en reviens pas , il s' est retourné et m' a regardé .Quel moment inoubliable . Tout me semblait si irréel .Il ramassa la plume et la remit à Mayana qui la saisie délicatement entre ses doigts . Elle ressentit aussitôt une chaleur et une énergie bienfaitrice , elle leva le regard et dans ses yeux on vit passer une lumière indescriptible, un silence complet s, installa , personne n' osait parler .Jacob ne comprenait pas , figé il savourait ce moment , Mayana sortit de sa demi-transe .

-- Je t' expliquerai plus tard ,décidément j' aurai bien des explications à donner par les temps qui courent 

-- Quelle plume magnifique , s' étonna Jacob , elle semble d' or et d' argent . Je sais bien qu' avec une grand-mère comme la tienne un mystère existe . rajouta t' il  malicieusement . 

Edward s' avança vers eux " Bien, rentrons finir notre repas sinon nous allons tout perdre " La conversation tourna autour de l' aigle qui apparaissait et disparaissait à sa guise comme si il avait des messages à passer , comme si il essayait de se faire comprendre ,Mayana a bien l' intention d' éclaircir ce mystère .

L' air penaud Bandit et Onix regardaient vers la table , comme s' ils se sentaient  responsables de quelques événements qui leur échappait , le nez sur le plancher Bandit se vautrait vers Mayana . 

-- Viens, viens ici mon Bandit , trop heureux d' être interpellé il se précipita vers Jacob  se collant près de sa jambe .Onix d' un bond rapide sauta sur ces genoux. Résiliant Bandit glissa sur le plancher .Mayana se pencha pour le caresser et le voilà tout ragaillardit , la langue pendante le regard vif on dirait qu' il sourit .

Le souper terminé , la vaisselle ramassée ,on prend le café sur la galerie .Un ciel clair et étoilé annonce un lendemain ensoleillé . Meika et Adsila discute encore de l' aigle royal, les yeux brillants elles sont belles à voir dans leur candeur nocturne . Jacob assis près de Mayana enlace de ses longs bras ses frêles épaules , ils parlent tout bas perdus dans leur confidence .Edward assis dans les marches d' escaliers n' en revient toujours pas de sa chance .Il a hâte de voir son film, il a hâte de savoir si l' aigle l' a vraiment  regardé .

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article