Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Un blog de tous les jours pour vous aider à regarder ce que vous ne voyez peut-être plus !

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Il était une fois « Une femme » ( 33 )

 

 

 

 

 

Marisa travaillait pour une grande firme informatique , elle en était la vice-présidente .Elle se déplaçait régulièrement dans des congrès pour représenter sa compagnie . Femme de verve elle ne manquait pas d' arguments ni  d' audace , elle prenait  plaisir à vendre sa marchandise et parfois même à s' écouter parler . Elle n' avait pas la langue dans sa poche et tous le savaient , alors on l' écoutait . Un de ses nombreux déplacements la conduisit jusqu' à  Las Végas . Attablée avec des collègues on parlait de tout et de rien , un homme s' approcha d' elle et se pencha pour lui murmurer quelque chose à l' oreille , elle se retourna brusquement et sans filtre lui cria presque au visage.

-- On se connaît ? . L' homme un peu surpris lui répondit .

-- Non , mais on pourrait faire plus ample connaissance . Elle le dévisagea froidement sans qu' il ne puisse lire aucune émotion sur son visage .

-- On verra !  Et sans plus de façon retourna à sa conversation . Marisa aimait les hommes , elle aimait aussi Jasmin et la fidélité faisait partie de ses choix .Quelques heures passèrent Marisa ressentit la fatigue . Elle salua ses collègues et monta à sa chambre , L' homme se glissa furtivement  dans l' ascenseur en même temps qu' elle .

--Décidément vous ne lâchez pas prise vous !  Sourire en coin l' homme acquiesça .

--  Vous avez raison , lorsqu' une femme me plaît je puis être très tenace . Marisa se tue , elle ne sentait pas le besoin de lui répondre , elle n' avait qu' une envie , aller dormir . Il lui lança un " Bonsoir !  " Elle le fixa le regard vide et tourna les talons sans lui répondre ." Décidément il ne me laissera pas tranquille celui-là " L' homme avait retenu l' ascenseur et l' avait suivi pour noter le numéro de sa chambre .Marisa n' avait rien vue .

De fil en aiguille dans les jours qui suivirent l' homme entra dans sa vie sans même que Marisa ne s' en rende vraiment compte. Elle avait accepté une invitation à prendre un verre , il lui avait appris à jouer , elle en était devenue dépendante  . Marisa ne buvait pas , ne fumait pas , ne se droguait pas , Marisa jouait . L' homme elle ne l' aimait pas d' amour et pour la première fois depuis son mariage elle trompait Jasmin pour de l' argent . Marisa c' était endettée à un point tel que des lettres de menaces arrivaient dans son courrier .Elle devait des milliers de dollars , elle ne savait plus comment s' en sortir  Marisa paniquait ce qui n' était pas dans ses habitudes  . Elle qui savait si bien contrôler sa vie, cette vie là ne lui appartenait plus . Jamais elle n' aurait osé en parler à Jasmin, elle l' aimait bien trop pour le décevoir , alors ils s' engueulaient pour des riens , pour des péccadilles ,  leur fils était témoin de toute cette fureur,  il en était arrivé à détester sa mère qui le giflait pour n' importe quoi tellement sa vie était devenue insupportable . Marisa n' en pouvait plus . L' homme la harcelait , lui téléphonait , la menaçait . Un jour elle quitta Jasmin, son fils, son emploie pour aller se réfugier chez Jacob . À lui aussi elle n' avait rien dit jusqu' à ce qu' il la retrouve, et ce jour fatidique elle avait reçu un message texte " Je t' ai retrouvé , tu sais ce n' est pas un nouveau téléphone qui m' empêchera d' aller jusqu' à toi , tu as un frère , qu' à cela ne tienne ,il doit pouvoir t' aider à rembourser tes dettes sinon c' est ton fils qui paiera pour vous tous " Elle avait effacé le texto et sans réfléchir c' était dirigé vers le lac pour en finir et rien ni personne ne pourrait l' en empêcher .C' était elle ou sa famille qu' elle adorait .

...

Jacob se présenta chez les beaux parents de Marisa  .l' homme qui lui ouvrit semblait sympathique  .Il lui raconta à quel point Marisa avait changé . Il la savait impulsive un peu autoritaire mais elle savait admette ses torts , mais là plus rien n' allait , elle giflait son fils, engueulait Jasmin pour des riens . Jasmin lui conseillait d' aller se faire soigner elle semblait au bord de la dépression , elle refusait tout prétextant un surplus de travail, un climat  tendu . Elle s' absentait de plus en plus souvent , de plus en plus longtemps . Un jour après une engueulade solide , elle fit ses bagages et disparue .

C' est à ce moment que Cathy entra dans le salon et présenta une clé et une lettre à Jacob .

-- C' est de Marisa , elle m' avait fait promettre de vous la remettre si jamais il lui arrivait quelque chose . Jacob s' isola, ouvrit l' enveloppe et lu la lettre .

 

Bonjour mon frère ,

                              Je t' aime tu sais , je me suis fourrée dans un merdier " Disons les choses comme elles doivent être dites " et si tu lis cette lettre c' est que j' aurai fait un choix, le mauvais choix . Je ne serai plus de ce monde .Tu me connais , je suis méfiante et ne me manipule pas qui veut .Cette fois-ci je me suis faite avoir . Je ne peux t' expliquer pourquoi mais c' est comme ça . J' ai joué , j' ai perdu , je me suis endettée jusqu' au cou . J' ai essayé de m' en sortir toute seule , mais peine perdue je n' ai fait que m'  enliser un peu plus . J' aimais Jasmin, j' aimais mon fils , je vous aimais tous du plus profond de mon coeur , mais le fait est que maintenant il est trop tard . J' aurais voulu que tu n' ouvres jamais cette lettre , je l' ai écrite en espérant que tout s' arrangerait , je ne voulais pas l' écrire , je ne pensais pas mourir . Va à la banque et ouvre le casier tu auras toutes les réponses à tes questions. Des documents confidentiels et incriminant s' y trouvent. Remets-les à la police et fais attention à toi surtout , n' en parle à personne . Fais-le pour moi mon frère , je ne serai pas morte pour rien .

 

Dis à tout le monde que je les aime , embrasse-les pour moi .

Marisa qui ne t' oubliera jamais XXX 

 

...

Son coeur se serra . Marisa avait de gros ennuis et elle ne lui en avait jamais parlé .Pourquoi, mais pourquoi , il l' aurait aidé . Il s' excusa auprès de John et Cathy en leur promettant des nouvelles .

Planté devant la banque Jacob hésite .Devrait-il risquer sa vie et celles des personnes qu' il aime " Dans quel merdier vais-je me fourrer pour dire comme Marisa " .La phrase de Marisa le frappa en plein visage comme un coup d' poing " Comme ça je ne serai pas morte pour rien " Je dois le faire pour elle , je ne peux me dérober à ses dernières volontés , son désir de justice, je ne peux pas lui faire ça . Jacob entra dans la banque , lu la lettre dans laquelle  elle expliquait comment elle c' était enlisée dans cette impasse .Il ramassa les documents et se présenta au poste de police .

-- Bonjour, que puis-je faire pour vous .Jacob expliqua qu' il avait des documents importants en sa possession , on le fit entrer dans une pièce bien éclairée , un homme se présenta comme le chef de police , il regarda les documents et demanda à Jacob de l' attendre quelques minutes . Assis sur une chaise droite Jacob attends café à la main . Au bout d' une heure deux hommes arrivent ils demandent à Jacob de les suivre .

-- On va vous faire passer par un tunnel , il est préférable qu' on ne  vous voit pas en notre compagnie .Jacob qui ne comprend strictement rien à la situation les suit sans un mot . Ils arrivent dans un stationnement souterrain et monte dans un ascenseur plusieurs étages plus haut . On lui fait signe d' entrer dans un grand bureau , un homme de forte stature l' attend .Il lui serre la main .

Asseyez-vous et dites-moi d' où vous vienne ces documents .Jacob explique du mieux qu' il le peut dans quoi sa soeur c' était embarqué .

-- Êtes-vous conscient de ce qu' ils contiennent ? Ceci est la liste de tous les noms, endroits et façon de procéder d' un réseau de prostitution ,  de recruteur de jeux à Las-Végas et partout dans le monde . Avec ces documents nous pouvons aller sur le champ arrêter les plus grands noms de groupe criminalisé .Nous devons une fière chandelle à votre soeur  ça a dû lui prendre du courage et de la patience pour réussir à rassembler tous ces documents .Jacob pu lire une très grande satisfaction sur le visage des gens rassemblés dans la pièce  .Une femme s' approcha de lui et le serra dans ses bras ." Merci d' avoir eu le courage de nous les remettre, vous auriez pu partir et laisser tout ça à la banque et personne n' aurait jamais rien su ."  Jacob un peu abasourdi venait de comprendre l' ampleur de la démarche de Marisa et se félicita intérieurement  d' avoir agi en sa mémoire .

-- Maintenant nous allons vous accompagner au poste de police et allons procéder comme à votre arrivée, il ne faut pas prendre de chance il vaut mieux ne pas être vue en compagnie de nos agents du FBI . Je vous souhaite bonne chance et soyez prudent, ne parlez  de cette affaire avec personne il en va de votre sécurité .

De retour chez John et Cathy Jacob donne un compte rendu un peu biaisé pour ne pas les mettre en danger . Mais ne voulant pas les laisser dans l' incertitude il leur conseilla de regarder la télé .

-- Vous allez entendre parler de groupes criminalisés qui seront arrêtés dans les jours qui viennent et dites-vous que c' est grâce à Marisa , mais vous n' en parlez à personne ce pourrait être dangereux pour vous et pour nous .Personne ne doit savoir d' ou les renseignements sont arrivés , c' est primordial de vous taire . John et Cathy promettent et serrent longuement Jacob dans leurs bras . Ils raconteront à Jasmin les derniers développements , il décidera lui-même du récit qu' il en fera à Mathiew .Marisa mérite l' admiration de son fils .

 

Assis tous les deux sur la galerie Jacob vient de terminer son récit .Des larmes perlent sous ses paupières fermées .Il se tourne vers Marisa qui attrape son visage entre ses mains et l' embrasse .

Ce que Jacob ne savait pas c' est que Marisa c' était infiltrée , malgré ses problèmes et ses tourments elle avait décidé de faire sa propre enquête .Femme de tête magnifique et décidée elle intimidait les gens par son côté autoritaire et fantasque qui ne s' en laissait pas imposer , on la respectait dans le milieu .Soit ! Elle devait de l' argent mais pas à tous , c' était des dettes de jeu  . Elle était devenue l' amie des plus grands noms de groupes organisés et avait accès à bien des dossiers . Elle savait qu' il se tramait de la magouille partout autour d' elle , elle se devait de sauver les jeunes filles des mains de la prostitution , de sauver des gens de la faillite et du suicide , ce qu' elle pourrait faire elle le ferait et rien ne l' arrêterait .Elle avait mis cinq ans à tout rassembler .

Marisa n' est pas morte pour rien !

Il était une fois « Une femme » ( 33 )

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article