Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Un blog de tous les jours pour vous aider à regarder ce que vous ne voyez peut-être plus !

Chez-nous c' est comme ça, la vie tout simplement

Il était une fois « Une femme » ( 19 )

Il était une fois « Une femme »  ( 19 )

Mayana envisageait de partir le jour même , ça faisait juste trois jours qu' elle était là , elle avait cette étrange impression d' avoir vécu toute une vie en peu de temps .

-- Bonjour ma cousine , tu as bien dormi ?

-- Oui, un peu engourdie ce matin mais tout de même en forme , on part aujourd`hui Lokesh ? J' ai besoin de changer d' air .

-- Je pensais la même chose , Jasmin est ici ils vont sans doute pouvoir se soutenir l' un l' autre de toute façon j' ai des choses à régler je ne devais pas partir si longtemps .

-- Je te croyais à la retraite .

-- Parfois je me demande si ce mot s' ajuste à ma vie , j' aime être occupé .

Mayana pivotait lentement sur le banc haut de l' îlot , son regard se perdit dans la pièce , Bandit mâchouillait un vieux soulier " Un vieux soulier " Elle glissa de son banc faillit se tordre la cheville , elle arracha le soulier dans la gueule de Bandit et avec soulagement se rendit compte que ce n' était pas le sien elle le lui redonna , Lokesh qui avait assisté à la scène la remercia pour sa perspicacité .

-- J' aurais préféré que tu me le donne c' est le mien .

-- Excuse-moi , elle se pencha tirant sur le soulier Bandit grondait il ne voulait pas lâcher sa prise , elle passa près de Jacob lui tapotant l' épaule .

-- Bonne chance moi je vais refaire mes bagages j' en ai pour deux minutes , sur ces entrefaites Jacob frappa à la porte .

-- Bonjour Lokesh , est-ce que je peux te demander un service ?

-- Demande toujours je verrai bien si c' est possible .

-- J ' ai un problème avec mon portable j' aurais des choses urgentes à régler j' en aurais pour une heure environ tu me rendrais un grand service .

-- Nous devions partir sous peu mais je peux faire ça pour toi .

De sa chambre Mayana entendit la requête de Jacob , troublée par sa présence elle préféra ne pas descendre tout de suite attendant son départ .

-- Merci, merci beaucoup je te rendrai ça un de ces jours .

-- Ce n' est rien prend ton temps .

-- Le mot " Prend ton temps " n 'aurait dû jamais être prononcé , pensa Mayana , ça donne beaucoup de latitude à l' emprunteur , elle soupira .

-- Bon il faudra encore attendre d' après la conversation que j' ai entendu .

-- Hé oui ma cousine , pourquoi n' es-tu pas descendue saluer Jacob , Mayana le foudroya du regard .

Sourire en coin Lokesh la taquina " il te dérange n' est-ce pas , crois-tu que je ne m' en suis pas rendu compte, je ne suis pas aveugle , ça serait un bon parti pour toi "

-- Arrête Lokesh , ne te moque pas , je me suis endurcie et je ne crois plus à ce genre de sentiment .

Lokesh n' en était pas sûr dutout .

Mayana avait envie de prendre l' air , sa veste de jeans sur l' épaule elle quitta la maison pour une petite randonnée aux alentours , elle aurait aimée aller jusqu' au lac mais c' était trop près de la maison de Jacob , elle bifurqua vers l' ouest , Bandit se pointa en courant la chaussure de travers dans la gueule.

-- Espèce de voleur , tu n' as pas honte , Bandit assis sur son derrière branlait la queue trop heureux de sa chasse à la godasse , Il était bien difficile pour Mayana de s' apitoyer sur la perte de Lokesh .

-- Allez viens on part à l' aventure .

Au-dessus de sa tête plane un aigle royal , il est si majestueux , elle le suit des yeux il s' abat , il ne semble pas trop loin d' elle , Mayana essai de le repérer .

-- Bandit reste là ne bouge pas, ronge ta godasse je reviens tout de suite , Bandit sait très bien que ce ton est un ultimatum , il s' écrase dans le foin haut attend en continuant de mâchouiller .

Presque pliée en deux Mayana essaie de ne pas faire de bruit il est là devant , elle aperçoit un petit rapace tout près de lui , serait-ce une mère et son petit ? Ce n' est pas possible la saison est trop avancée , l' aigle lui donne de la nourriture " Mais que fait le petit au pied de l' arbre "

-- Il est là , crie un homme , allez tue-le !

-- Je n' ai pas le droit , s' exclame un jeune homme.

-- Je te le donne moi ce droit , fais un homme de toi et tir.

Mayana voit bien que l' aigle a entendu les braconniers il refuse de partir protégeant le petit rapace .

Soudain elle voit passer à la vitesse de l' éclair une boule de poil .

-- Wouaf , wouaf , wouaf !

L' homme se retourne brusquement et vise Bandit .

-- Arrêtez c' est mon chien , surpris il figea dans son élan .

-- Vous êtes qui vous !

-- Ce serait à moi de vous poser cette question, vous êtes sur les terres de mes grand-parents et vous braconnez .

-- Je ne braconne pas , je me débarrasse de ces charognes .

-- Pourquoi ! Elle ne vous nuise pas vous n' êtes même pas chez-vous , partez ou j' avertis la police . maugréant l' homme se retourne.

-- Allez fils on s' en va avant que cette vipère ne nous pique .

-- Le jeune homme jeta un coup d' œil vers Mayana ." Je ne l' aurais jamais tué j' en suis incapable " Son père le poussait dans le dos pour qu'il avance .

L' aigle blottit près du petit rapace la regarda , il saisit l' oiseau entre ses crocs et s' envola , il fit deux tours au-dessus de sa tête comme pour la saluer , un frisson enveloppa Mayana , une sorte de petit bonheur agrippa son coeur elle se sentait si bien .

Un genou par terre elle saisie Bandit par le cou cacha sa tête dans sa fourrure en lui murmurant à l' oreille .

-- Merci mon Bandit, le vieil homme m' avait bien dit que tu n' aimais pas les braconniers , tu as sauvé la vie à ces deux oiseaux en récompense je vais te donner l' autre soulier Lokesh n' en aura sûrement plus besoin , mais ce sont tes derniers tu m' entends ? Un coup de langue sur sa main et Bandit venait d' approuver sa demande .

Ouf ! Quelle aventure !

Mayana décida de retourner à la maison ces émotions l' avait un peu ébranlée .

Elle trouva Lokesh en grande conversation avec Jacob et Jasmin .

-- Bonjour Mayana , vous avez fait une belle randonnée ? Mayana leur fit part de son aventure , Jacob fronça les sourcils il semblait très mécontent .

-- Les plumes d' aigle sont très recherchées pour les coiffes Amérindiennes , par contre la chasse est interdite , l' aigle royal est une espèce rare je vais en faire part aux autorités , ça m' étonnerait qu'il revienne dans le secteur maintenant qu'il sait que vous y êtes il a sûrement la frousse de se faire arrêter et de payer une amende qui serait très élevée d' ailleurs " Il se pencha vers Bandit " .

-- Hé bien mon toutou tu es un sauveur , j' aimerais bien avoir un chien comme toi tu mérites une récompense. « Bandit ne se pouvait plus d' être heureux »

-- Je lui ai promis l' autre chaussure de Lokesh .

-- l' autre chaussure ? S' étonna Jacob .

-- Il en a déjà mâchouillé une pourquoi pas l' autre .

-- Quel exemple tu donnes à ce chien , renchérit Lokesh , mes souliers pour le remercier .

-- Ton soulier Lokesh , L' autre il avait déjà pris la liberté d' en faire son repas.

-- Tous éclatèrent de rire en même temps , un petit baume sur cette journée ombragée .

-- Est-ce que je peux vous dire deux mots Mayana .

-- Lokesh offrit une bière à Jasmin " Allez venez la déguster sur la terrasse .

-- Jacob passa son bras sous celui de Mayana et l' entraîna vers le lac .

-- Vous me plaisez Mayana , je sais que cela peut vous sembler brusque mais je considère que les sentiments doivent être dit et non ravalés .

-- C' est une manie dans votre famille de tout dire sans filtre là maintenant .

-- Elle regretta immédiatement ses paroles , cette allusion n' est pas très délicate compte tenu de la mort tragique de Marisa, elle se mordit la lèvre " Seigneur que je suis gaffeuse " se dit-elle encore une fois " Quand vais-je me corriger .

-- Excuse-moi Jacob , je ne voulais pas être aussi désagréable .

-- Qu' importe tu as probablement raison c' est moi qui suis trop pressé , je suis un de ces célibataires endurci qui c' était toujours imaginé que sa femme idéale n' existait pas , mais toi Mayana tu es cette femme , je ne veux pas de réponse tout de suite ça ne fait que trois jours que l' on se connaît , Lokesh m' a si souvent parlé de toi j' ai l' impression de te connaître depuis toujours , il a été si juste dans sa vision de toi , je ne peux te dire mes sentiments avec exactitude je sais par contre que je veux te revoir .

-- Mayana respira profondément .

-- Écoute Jacob je suis mêlée je ne sais plus , j' ai déjà vécue une grande déception j' en ai fermé mon coeur .

-- Rouvre-le Mayana , ne laisse pas tes anciens fantômes gâcher le reste de ton existence , dis-moi au moins que tu prends la chance d' essayer tu habites à quatre heures de route je ne risque pas de te harceler .

Mayana le regarda dans les yeux elle y vit l' amour et sentit son coeur fondre mollement , pourquoi s' entêter à s' imaginer de glace lorsque l' on est que de ouate , pourquoi laisser le temps s' égrainer lentement si la vie désire l' enrober maintenant , Elle fit oui de la tête , Jacob la souleva de terre ne contenant plus sa joie lui plaqua deux baisés sur les joues , elle atterrit sur ses deux pieds lui étant reconnaissante de ne pas être allé plus loin .

Ils revinrent vers la maison , d' un seul regard Lokesh et Jasmin avaient tout compris .

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article