Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nuit fût peuplée de visages, de signes, de paroles incompréhensibles d’images dont elle aurait sûrement du mal à se rappeler. Mayana s’étira jusqu’à s’en faire craquer les os. Elle ressentit une sensibilité au niveau de sa hanche droite, ses draps froissés trop froissés ne peuvent mentir sur son sommeil plutôt agité.

-- J’ai pas mal voyagé cette nuit, pensa t’elle, un peu peinée de n’avoir aucun souvenir de ses rêves ou si peu. Elle regarda l’horloge sur sa table de nuit qui marquait 7h00.

-- Il faut que je me dépêche sinon je vais être en retard. Ses pantoufles de travers dans ses pieds elle file vers la salle de bain prendre une douche. Dans son empressement une poche de sa robe de chambre reste accrochée sur la poignée de la porte, un petit bruit sec la convainc qu’elle vient de la déchirer . elle n’a pas le temps pour ces peccadilles.

-Hello Bandit ! Elle s’empresse de remplir sa gamelle, prépare son déjeuner et s’installe devant la fenêtre ouverte. U n soleil éblouissant lui donne presque mal aux yeux. Elle savoure son café à petites gorgées et comme à son habitude tombe dans la lune. Des images de son passé traversent sa vie présente. La jeep de Lokesh se pointe au bout de l’allée, elle attrape sa veste, son sac à main verrouille la porte, cherche Bandit qui accourt la langue à terre, elle le fait grimper dans la Jeep sur le banc arrière, c’est le départ.

-- Il faut au moins quatre heures de route pour s’y rendre, as-tu tout ce qu’il te faut , peut-être que nous pourrions dormir là-bas. Estomaquée Mayana n’avait pas prévue cette éventualité.

-- Attends je reviens. Elle s’élance vers la maison grimpe les marches deux par deux, monte au deuxième, attrape un sac de voyage y lance quelques vêtements sans oublier sa brosse à dents, redescend presqu' en courant, empoigne le sac de nourriture de Bandit et toute essoufflée reprend sa place dans la jeep. Lokesh sourire aux lèvres la félicite de sa rapidité. Ils éclatent de rire en même temps. Leur complicité ne s’est jamais perdue malgré toutes ces années d’absences. La jeep roule à toute allure depuis trois bonnes heures, Lokesh suggère un arrêt pour se désaltérer et prendre une bouchée, elle acquiesce.

-- Je vais t’ emmener dans un petit bistrot à couper le souffle tout près d’un lac .La jeep contourne quelques bosquets de fleurs et elle aperçoit l’endroit le plus charmant de la terre, elle ne peut réprimer un « Oh ! » Bien senti. On a l’impression que le restaurant flotte sur l’eau, entouré de végétation aquatique et de petits quais houleux, on le dirait sorti de nulle part. Lokesh serre la main du propriétaire et présente Mayana , le regard insistant de l’homme la gêne un peu .

--Voici la fameuse Mayana ! Dit-il sur un ton complice. Elle fronce un peu les sourcils interrogeant Lokesh du regard.

-- Loudgio est un ami à qui je confis bien des secrets, dit-il pour la taquiner, nous sommes des amis de toujours. Elle a bien l’intention de demander des explications lorsqu’ils reprendront la route. Bandit sur ses talons ils se dirigent vers le bistrot .Loudgio les installe à sa meilleur table précise-t-il. La lumière scintille sur un lac magnifique, des canards se laissent flotter sur de minuscules vagues, Lokesh commande une bouteille de vin blanc pour accompagner des poissons et fruits de mer.

--C’ est moi qui invite je choisis donc le menu . Mayana a le goût de se laisser entraîner elle n’a pas vraiment envie de prendre des décisions, ça la change de la vie qu’elle a toujours mené. Des pétoncles sautés, du flétan grillé, des légumes marinés que demander de plus à la vie. La conversation va bon train, Loudgio s’est joint à eux, il est plutôt amusant connaissant son coin de pays comme le fond de sa poche comme il le dit si bien.

Lokesh est au comptoir pour payer l’addition, Mayana regarde le lac et ses alentours, un canot passe devant elle son cœur s’arrête . Une femme la regarde, elle la connaît elle en est certaine. Le canot accoste le long du petit quai . Bandit heureux de voir ces nouveaux arrivants part au galop. Mayana le somme de revenir, il refuse. Elle se lève, les mains en visière elle fouille dans sa mémoire. Derrière elle Lokesh agite la main en signe de salut. Elle se retourne, la femme la regarde si intensément que la mémoire lui revient brusquement . Lianna c’ est Lianna son amie d’enfance, celle qui habitait dans la maison à côté de chez grand-mère c’est justement là qu’elle l’a connu.

--Je savais que tu me reconnaîtrais, lui dit-elle tendrement . Elle serre Mayana dans ses bras qui est stupéfaite de la voir en face d’elle.

-- J’habite de l’autre côté du lac je viens souvent manger ici . Lorsque Lokesh m’a dit que vous alliez à la maison de ta grand-mère je n’ai pu résister à l’envie de te revoir. Je te présente Alec mon époux . Elle serra la main de l’homme à la poigne généreuse. Enfin un son sorti de sa bouche.

--Lianna, quel bonheur de te retrouver !

-- Sur la route du retour je veux que tu viennes avec lokesh souper chez-nous, on a tellement de bavardage à rattraper.

--Nous n’y manquerons pas, lui dit-elle encore sur le coup de l’émotion. Ils repartirent sur la route.

--Tu en as encore d’autres belles surprises comme celle-là Lokesh ?

--Il te faut renouer avec les êtres de ton passé Mayana , c’est pour ça que tu es revenue non ? Lokesh avait parfaitement raison. Il faut qu’elle retrouve ceux et celles qui sont restés . Ses yeux fixant l’infini du vide elle rêve toute éveillée .

Tag(s) : #Histoire inventée ...

Partager cet article

Repost 0