Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Devant elle la route défile . Ses pensées l’envahissent, elle trouve tout de même curieux que la vie l’ait ramenée vers ses origines, vers ce qu’elle avait quitté presque sans regret. Ses yeux se plissent en apercevant un petit tas de fourrure le long de l’accotement, elle stoppe sa voiture. Étendu sur le gravier un chat noir, il bouge avec peine du sang s'écoule d'une blessure. Elle court chercher une couverture Bandit sautille sur le banc du camion impatient de savoir ce qui se passe. Doucement elle y enroule le chat et le dépose sur la banquette arrière referme la porte en essayant de calmer Bandit qui veut savoir.

- Calme-toi voyons c’est un chat blessé. Bandit comprend qu'il ne sert à rien de s'énerver au ton plutôt sec de sa maîtresse, il se rassoit et la surveille du coin de l'œil ce qui la fait sourire.

 

- Pauvre minet j’espère qu’on pourra le sauver. Bandit regarde en avant sans trop savoir s'il devrait réagir. La ville se profile au loin, ce n'est pas très grand environ 60,000 milles habitants, une petite ville sympathique où les gens sont fiers. Elle contourne quelques rues, arrive au centre-ville, cherche l'enseigne du vétérinaire.

- Ah la voilà, attends-moi ici Bandit je reviens dans pas long. Délicatement elle prend le chat se dirige vers la clinique de son coude pousse la porte qui revient dans un bruit d’enfer, un enfant sursaute, sa mère regarde Mayana .

- Le ressort a rendu l’âme, lui lance t’elle comme pour l’excuser, c’est la réceptionniste et son fils.

-Que puis-je faire pour vous ?

- J’ai trouvé ce chat le long de la route il est blessé.

- Gravement ?

- Je ne sais trop, il ne bouge pas beaucoup.

- Attendez je reviens ! Elle disparaît derrière une porte, Mayana s’assoit soutenant son petit paquet chaud ce qui la rassure un peu.

- le docteur vous attend dans la salle quatre.

- Bonjour, dit-il en lui tendant la main, étendez-le sur la table je vais l’examiner, elle s’exécute.

-Il a été frappé par une voiture et laissé pour mort je suppose, une patte cassée, blessure à l'oreille droite, les organes vitaux semblent intacts, je vais passer une radio pour être certain , vous pouvez allez vous asseoir dans la salle je reviens tout de suite. Mayana le trouve plutôt sympathique. Il revient quelques minutes plus tard.

- Venez ! Elle le suit, il se retourne.

- Bon voilà les résultats, votre chat a une patte cassée, une blessure à l'oreille droite, et le bassin fracturé , raison pour laquelle il ne bouge pas. Je vais le garder quelques jours après vous pourrez le reprendre.

- Il n'est pas à moi je l’ai ramassé le long du chemin, je ne pouvais le laisser mourir comme ça ! Le docteur surpris ne sait trop que répondre.

- Faudrait peut-être essayer de trouver à qui il appartient dit-il un peu embêté.  Mayana regarde le chat noir magnifique. Ok Docteur je vais le ramener chez-moi et chercher les propriétaires, en attendant soignez-le je vais payer pour ses soins. Elle sort de la clinique, elle a des courses à faire et le temps file.

- Mon Bandit tu vas avoir de la compagnie pour longtemps je crois. Elle a pris sa décision elle garde le chat elle le surnommera Onix . Les emplettes terminées elle reprend la route. Au bout de l’allée elle aperçoit une voiture, au coin de la maison Lokesh .

- Bonjour ma cousine, lance t'il sourire aux lèvres.

- Lokesh ! Quelle belle surprise, il y a longtemps que tu es là ?

- Plus de trentes minutes, j' ai fait le tour de ta propriété , bel emplacement , tu ne pouvais trouver mieux .

- J’avoue que je ne suis pas à plaindre, tu veux entrer ? Elle grimpe les marches rapidement, ouvre la porte, je vais chercher mes achats dans le camion.

- Je vais t’aider.  Tout en bavardant ils attrapent les victuailles et les dépose sur le comptoir de la cuisine . Lokesh regarde autour de lui " c’est lumineux et chaleureux chez-toi "

- J’ai dessiné les plans et décoré moi-même, j’en suis plutôt fière.

- Avec raison !

- Tu restes à souper ?

- Avec plaisir mais à la condition de t’aider.

- Tu sais cuisiner ?

- Et comment donc ! Je suis un chef. Lokesh ne mentait pas, il lui avait préparé un repas Amérindien qu’elle n’oubliera pas de sitôt, tout était délicieux, du potage au dessert. Verre de vin à la main Mayana pose sa question.

- La maison de grand-mère a t-elle été vendue ? S’appuyant confortablement au dossier de sa chaise Lokesh la regarde pensivement.

- Non, personne n'y habite, elle est fermée depuis son décès je n’y suis même pas retourné par respect pour son choix.

- Son choix ? Répète Mayana .

- Elle nous a légué sa maison à tous les deux, dans son testament elle précisait l’amour que nous lui portions, le temps que nous y passions elle voulait qu'on le revive ensemble, j’ai donc respecté son choix, je t’attendais pour y retourner.  Mayana bouche ouverte ne savait quoi dire.

- Personne n'a rien dit ?

- Ils savaient tous que Grand-mère nous la léguait c’était écrit, pour eux tout était très bien ainsi.

Un pincement au cœur la fit légèrement tressaillir, grand-mère a pensé à elle jusqu’ au bout de sa vie, comme elle a dû attendre son retour. Lokesh se pencha pris ses mains entre les siennes en lui murmurant dans l’oreille "  Le temps n’est plus à la tristesse il faut faire revivre la mémoire de grand-mère, tu sais comment elle aimait vivre, demain je vindrai te chercher pour fouiller nos souvenirs, ses souvenirs, elle sera avec nous j’en suis certain. Il se leva d’un bond.

-Je dois partir il se fait tard, demain 8h00 ça te va ?

- Je serai prête, j’ai si hâte.  Deux baisés sur les joues Lokesh partit heureux.

Mayana assise sur la galerie café à la main regarde vers le ciel étoilé.

-Merci grand-mère, merci pour le grenier je t’ y retrouverai.  Les yeux fermés elle sentit le souffle de grand-mère sur son front .

Tag(s) : #Histoire inventée ...

Partager cet article

Repost 0