Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rivière La romaine
Rivière La romaine

C' est la question que je me pose,

Aujourd'hui je pourrais vous parler, du temps qu'il fait, des fleurs et des oiseaux, des chats et des chiens, de tout finalement.

Aujourd`hui j' ai fais un autre choix,un choix qui me touche , qui m' atteint et me dérange, vous pouvez quitter cette page, vous pouvez choisir de fermer les yeux, vous pouvez choisir de lire et regarder un des sujets qui vous tient à coeur, j' ai placé des liens sur la réalité de notre quotidien ,sur le futur que nous offrons à nos générations à venir, moi ça m' attriste....et vous ????? Notre terre est meurtrie, ne faites pas semblant........

Depuis un certain temps à mon esprit s'impose une sorte de questionnement qui me permet de croire que la civilisation tel qu'on la connaît ne devrait peut-être pas porter ce titre aussi prestigieux " Civilisation "

Si je me réfère à tout ce qui m' entoure je serais plus orientée vers le mot " Absence " Attention je ne juge personne je ne fais que constater .

Absence d'intérêt en tout ce qui concerne l'état même de notre planète, notre voisin, nos animaux, notre culture.

Le monde d'aujourd'hui est tourné vers le moi, le moi de ce que je suis, le moi de ce que je veux, le moi de ce que je ne veux pas, le moi de ce que l'on me fait, le moi du moi , je suis ce qu'il y a de plus important sur la terre , rien ne m'importe si on ne me voit pas, l'importance du moi nous fait oublier tout ce que l' autre peut nous apporter et tout ce que l'on peut apporter à l' autre, il est si bon de partager, de donner et de n' attendre rien en retour.

Je sais que ce monde est particulier tout va si vite et on se plaint de tout, mais à l'intérieur même de ce tout , pourquoi ne pas chercher l' essence même de toute vie " La vie " Malgré les contrariétés, les détresses , les injustices , il se trouve toujours sur notre route un être, un ailleurs , un réconfort que l'on ne cherche même pas à comprendre au pire à voir tellement la situation même dans laquelle on se retrouve bouche cet horizon..

Nos yeux devraient voir le plus loin que notre coeur, notre coeur identifie le pourquoi d'une sensation, le pourquoi d'un moment , l'ivresse ou le dégoût d'un comportement , nos yeux regardent et oublient, notre coeur s'imprègne . Derrière le regard le furtif est présent tout le temps, on a vue et puis après, il ne faut pas oublier ce que le monde installe là sous nos yeux, les forêts en carreaux, les rivières en filets, les plages trouées, les poissons sourds, les oiseaux déplumés, les abeilles vides,les papillons sans feuilles , les animaux abandonnés , les champs dénudés, les herbes broyées, et l' humain absent .

Le regard oublie il est tourné vers l'intérieur , vers le besoin présent, vers la structure inventée par l' humain , vers l' argent nécessaire, l' essence même de la vie se perd à travers les dédales du trop structuré , nous ne pouvons plus rien arrêter tellement on nous impose la vitesse et l' aveuglement du " Avancez c' est obligatoire " Ne pas ralentir le progrès , pousser les limites de ne pouvoir s'en passer , endoctriner notre cerveau de cette obligation à consommer , l' absence s' est installée, l' absence de décider .Maintenant il faut suivre.Nous ne voyons plus, nous avançons, poussé par la société....

Ils détruisent notre planète sous nos yeux mais ils ne veulent pas qu'on le sache, ils nous bombardent de tout pour mieux nous aveugler pour que l'on ne voit pas l' absence qui s'installe lentement, le béton cache les yeux , les mots enjôleurs falsifient le vrai , le catastrophique est caché sous le faux , le faux de leurs mots , ils nous endorment sous le manque , ils nous enlève la survit pour nous imposer le vide , ce vide qu'on ne voit pas, trop bien entouré de leur empressement à déplacer la nature de son lieu de naissance pour le transférer dans notre quotidien et nous l'imposer pour que l'on ne puisse plus s'en passer..Nous n' avons rien vu venir, nous n' avons pas su regarder , l' absence s' est installée , tout a été vidé de ses entrailles , nous aurions dû regarder , nous aurions donc dû regarder avec nos yeux, porter le regard au-delà de son quotidien, que restera t'il pour nos enfants, des rivières de pétrole , des papillons sans ailes, des oiseaux gris, des animaux meurtris, des souches d'arbres, des océans de déchets, des poissons flottants, des champs sans marguerites , de l'eau en bouteille , des pieds habillés pour longtemps , des mains craquelées, des yeux fermés pour ne plus voir ce que nous allons laisser aux générations à venir.

Vous connaissez Monsento ? Mais oui tout le monde connaît Monsento , multinational sans conscience et capitaliste, OGM , envahisseur de produits toxiques partout sur la planète,ils sont partout,partout,partout ......Plus bas j' ai placé des liens , il y a tant de domaine ou la conscience est absente au nom de l' argent , on empoisonne, on empoisonne mais on ne sait pas regarder, on ne lit pas surtout, mais oui on lit excusez-moi , juste ce qui nous intéresse, c' est tellement trop long plus de deux paragraphes .

PS : Ils ne sont pas seuls à nous empoisonner il y en a bien d' autres, mais nos yeux ne voit pas, notre corps lui le sait !

Heureusement je constate que de plus en plus de gens s'unissent et dénoncent, des groupes se forment pour protester, des pétitions circulent pour mieux nous faire prendre conscience que c'est notre planète et que c'est à nous d'y voir, tout le monde vit sur la terre pas ailleurs, laisserions-nous traîner des déchets nucléaires sur le plancher de notre maison, laisserions-nous couler du pétrole dans nos rigoles , laisserions-nous jouer nos enfants près d'une pipeline qui risquerait de s'ouvrir , laisserions-nous nos enfants ramper sur de la pelouse contaminée aux pesticides toxiques , aussitôt que nous sortons dehors c' est notre air que nous respirons, le seul qu'il nous reste , ne nous laissons pas emporter par l' indifférence, indignons-nous, il faut dire aux gouvernements notre mécontentement se taire c' est accepter , accepter l' inacceptable , parlons avant que nos plages disparaissent , parce qu'il pourrait être trop tard , parce que nous vivons dans une société qui fait disparaître , disparaître la vie pour de l' argent.............À la fin regardez la vidéo sur la fin de l' agriculture telle qu' on la connaît, pour des multinationales qui veulent s'emparer du marché .......

Si vous croyez que j' exagère regardez..........

J' ai regardé et lu ces reportages un à un et j' ai mal à ma vie , j' ai mal pour ces gens qui n'ont aucun recourt et font face à la grosses machine gouvernemental qui appui la douleur plutôt que de la guérir , ce qui serait leur rôle, améliorer la qualité de vie pas l'inverse ...............

Amusez-vous les amis le fun ne fait que commencer .....

--------------------------------------------------------------------------------------------

LES SABLES BITUMINEUX, UNE CATASTROPHE.........

 

Dans toute discussion des chagements climatiques, les sables bitumineux sont d’une importance première. Chaque baril de bitume produit émet trois fois la quantité de gaz à effet de serre comparé au pétrole conventionnel[5]. En somme, on projette que les sables bitumieux auront émis 108 millions de tonnes de GES anuellement d’ici 2020, c’est-à-dire environ un cinquième de l’empreinte carbone totale du Canada[6]. Ce projet émet déjà plus de carbone que la totalité des voitures du Canada, à un taux de 40 millions de tonnes par année[7]. À cause des sables bitumineux, les émissions du Canada ont crû plus que celles de toutes les autres nations du G8 – une augmentation totalisant 24.1 % entre 1990 et 2008. Le Canada a maintenant une empreinte écologique par habitant parmi les plus élevées du monde[8]. James Hansen, ancien scientifique spécialiste du climat, a écrit dans le New York Times que « si le Canada procède [avec ce développement], et nous ne faisons rien, ce sera game over pour le climat[9] ». Les conséquences globales de l’exploitation des sables bitumineux font craindre un emballement climatique irréversible.

Ou s' en va t' on ?

Baie-des sables !

Si l' oéoduc passe ce qui pourrait être effrayant c' est de faire semblant de ne pas y croire, de fermer les yeux en se disant que ce ne sera pas aussi pire et que de toute façon ça ne nous regarde pas, alors café en main un beau matin ensoleillée vous regarderez passer ceci devant vos yeux , à tous les jours pendant le reste de votre vie, vos enfants , petits-enfants et les générations à venir se demanderont " Mais pourquoi ont-ils laissé faire ça ? "

Ça va être beau en avant de chez-vous,super-pétrolier 904 pieds de long par 158 pieds de large et que dire du port de béton et d' acier ,quelques nappes de pétrole oscilleront doucement sur l'eau ! Quelle couleur déjà ? Bleue , oui elle a déjà été bleue , des oiseaux flottaient sur les vagues, des enfants jouaient sur la plage. mais que reste t'il maintenant ? Cinq à six emplois promis par trans-canada , des maisons à vendre, un horizon perdu , l' eau potable oubliez ça, et des gens pour qui l' argent étaient plus importantes que la santé et l' avenir de leurs enfants , plus importante que l' environnement , plus importante que tout . et voilà ce que le moi veut dire ........

J' habite à Métis-sur-mer à quelques kilomètres de Baie-des-sables ( 5 exactement ) et je ne veux pas voir ces immenses mastodontes briser mon horizon car d' ici ils seront visibles , je n' en veux pas !

---------------------------------------------------------------------------------------------

Ou s' en va t' on ?

Regardez comme c' est beau, les maisons vos maisons sont en-dessous des rondelles blanches, ça commence par une passerelle et si ça va devenir un village pétrolier........

Ou s' en va t' on ?

Se battre pour la survie de la planète à cause du pétrole c' est indécent !

"Le monde nous a lâchés", et c'est pourquoi j'ai décidé de "solliciter auprès de l'Assemblée nationale la déclaration d'intérêt national approuvant l'exploitation du pétrole" de Yasuni, a-t-il déclaré. Dans le cas où le Congrès autoriserait l'extraction du pétrole, "elle ne pourrait pas se faire sur une zone supérieure à 1 % du Parc national Yasuni", qui s'étend sur près d'un million d'hectares, a précisé le président Correa.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/08/16/equateur-correa-se-resout-a-exploiter-le-petrole-du-parc-yasuni_3462259_3222.html#JKoA8DFfIIOPLXXu.99

Une rivière Harnachée pour la construction d'un barrage dont nous n' avons pas besoin.....

Des abeilles en santé ..
Des abeilles en santé ..

LES ABEILLES NÉCESSAIRES À LA SURVIE DE L' HUMAIN MENACÉES DE DISPARAÎTRE .

Grands monarques ....
Grands monarques ....

Nos grands monarques disparaissent, pourquoi ?

Ou s' en va t' on ?

Le sable, une denrée qui se fait de plus en plus rare et surexploité .

François Hollande favorable aux sables bitumineux, il songe investir dans la plus grande catastrophe écologique .L'argent qui en ressort vaut-il la peine de mourir plus vite ???

Magnifique forêt
Magnifique forêt

Et que dire de nos forêts ..........

Une image vaut mille mots , regardez ce qu'un déversement de pétrole peut faire , cliquez sur le lien plus bas.

Moi ça me fait peur tellement c' est inhumain ..........

Les gaz de schiste le futur de Couillard et ses acolytes .........

À lire absolument .

La pollution issue des sables bitumineux serait sous-estimée

4 février 2014 |Alexandre Shields | Actualités sur l'environnement

L’exploitation à ciel ouvert des sables bitumineux albertains serait beaucoup plus polluante et risquée pour la santé humaine que ce qui a jusqu’ici été évalué. C’est du moins la conclusion d’une étude publiée lundi par des chercheurs de l’Université de Toronto.

Les scientifiques ont ainsi calculé les émissions d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) générées lors de l’extraction du pétrole des sables bitumineux. Mesurer avec exactitude ces polluants est d’autant plus important qu’ils sont considérés comme hautement cancérigènes et sont reconnus internationalement pour leur grande toxicité.

Or, selon les travaux des chercheurs, les émissions d’HAP auraient été grandement sous-estimées. « Nous avons notamment découvert que les estimations officielles des émissions d’un groupe particulier de ces substances toxiques [HAP] utilisées dans les études d’impact environnemental sont trop basses, ce qui fait que la possibilité d’un risque pour la santé humaine et l’environnent a été sous-estimé », a précisé Frank Wania, professeur de sciences environnementales à l’Université de Toronto, qui a conduit cette étude.

Évaporation de polluants

Afin de mesurer plus fidèlement les émissions d’HAP, les chercheurs ont pris en compte celles qui proviennent des bassins de décantation, où est stockée l’eau chargée des résidus toxiques de l’exploitation pétrolière. « Les bassins de décantation ne constituent pas la fin du voyage pour les polluants qu’ils contiennent. Les HAP sont très volatiles, ce qui veut dire qu’ils s’échappent dans l’air beaucoup plus que ce que plusieurs croient », a expliqué Abha Parajulee, coauteur de l’étude.

Les résultats de la recherche sont d’ailleurs cohérents avec des mesures réalisées dans la région où se trouve le gisement bitumineux de l’Athabasca, au nord-est de l’Alberta. En plus de ce gisement, deux autres secteurs comptent d’importantes réserves pétrolières dans la province. Au total, environ 170 milliards de barils de pétrole pourraient être tirés des sables bitumineux. La production de l’Alberta doit passer de deux millions à quatre millions de barils par jour d’ici 2020.

Keystone XL

Cela aura une incidence certaine sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada. Le gouvernement Harper a lui-même reconnu, dans un document remis à l’ONU, que les émissions repartiraient à la hausse au cours des prochaines années. L’industrie pétrolière sera en bonne partie responsable du phénomène. Uniquement pour les sables bitumineux, les émissions devraient passer de 20 à 75 millions de tonnes d’ici 2020.

La question des GES était d’ailleurs au coeur du rapport du département d’État américain publié vendredi dernier sur le projet d’oléoduc Keystone XL, qui doit faciliter l’exportation du pétrole albertain. Selon le rapport, ce nouveau pipeline n’aggravera pas les émissions de GES du côté américain.

Mais selon James Hansen, ancien haut dirigeant de la NASA et membre du groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, Washington devrait dire non au projet de TransCanada. Il estime que si le Canada exploite pleinement les sables bitumineux, « ce sera la fin pour le climat actuel ».


Avec l’Agence France-Presse

PROJET SUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT VU À TRAVERS LES GENS

Ayant toujours été intéressé par les enjeux environnementaux, j’ai choisi de travailler sur le sujet de la protection de l’environnement. Dans les deux dernières années, certaines industries comme TransCanada ou Petrolia ont décidé de faire de la fracturation en Gaspésie et au Bas-­‐St-­‐Laurent. Cette situation ainsi, très médiatisée, notamment durant les dernières élections québécoises et dans les médias, ont fait en sorte que beaucoup de personnes se sont mobilisées afin de démontrer l’opinion des gaspésiens et bas-­‐laurentiens face à cette menace écologique. De ce fait, j’ai donc choisi de travailler sur le sujet de la protection de l’environnement à travers le travail des personnes impliqués directement ou indirectement dans ce domaine (que ce soit un artiste créant une œuvre artistique et dénonciatrice, que ce soit une personne impliquée politiquement, un scientifique, un citoyen engagé, un conférencier). Le fil conducteur du projet est de montrer le travail de tous ces personnes qui agissent à titre d’acteurs du changement pour protéger la planète d’une quelconque manière.

C’est ainsi que l’angle de traitement serait donc de traiter ce reportage sous forme de rencontres chez les personnes aux valeurs écologistes afin de voir ce qu’ils font en premier etla cause qui les tient à cœur afin de discuter avec eux pour une première rencontre et une deuxième pour réellement saisir l’essentiel, le lieu, la personne et en tirer son portrait. Ces personnes seraient prises en photos dans un endroit naturel ou dans leur milieu de travail. J’aimerais donc montrer les aspects suivants dans la protection de l’environnement : qui sont les gens, les actions faites, les résultats, les manifestations, la pollution et les conséquences et ce à travers la vue des personnes travaillant dans ces domaines.

De plus, pour les contraintes du lieu, je ratisserais le terrain, en voiture, dans les villes situées entre Rimouski et Mont-­‐Louis afin de restreindre un certain bassin de personnes impliquées dans ce domaine. Les contraintes techniques seraient d’utiliser une hyperfocale pour montrer les paysages et l’ampleur du travail des personnes en utilisant aussi un flash portatif et la lumière naturelle. En général, il y aurait la démonstration de portraits des personnes dans leurs lieux de travail ou dans un lieu représentant la cause qu’ils défendent, leur environnement de travail et les outils utilisées s’il y a lieu. De plus, ces endroits seront surtout accessibles par voiture (maximum 1h30 de route). En ce moment, j’ai déjà quelques noms recueillis et cela tourne autour de Rimouski, de Matane et Sainte-­‐Anne-­‐des-­‐Monts. Deux rencontres par personne seront réalisées afin d’aller faire un bon inventaire de chacun. Je discuterais avec les personnes choisies afin de voir ce que je pourrais photographier durant la prochaine rencontre. Dans le cas de la postproduction, je risque fort bien de laisser les photos en couleur et de faire des réglages de bases.

OGM : l’envahisseur

Lien permanent | |

L’équipe d’Envoyé Spécial (France 2) a réalisé un reportage d’une dizaine de minutes sur le colza transgénique de Monsanto au Canada. Ce reportage, à visionner sur YouTube, montre, par exemple, que la contamination est très importante, qu’elle peut condamner des agriculteurs du fait des droits de propriété intellectuelle,... Le plus inquiétant, c’est un interview d’un couple d’agriculteurs qui, suspecté par la Police du Gène de Monsanto d’utiliser frauduleusement du colza Roundup Ready, a vu son champ survolé à trois endroits par des avions de ladite police. Les avions ont déversé du roundup sur le champ pour vérifier la présence du transgène breveté de la tolérance à cet herbicide... Le couple qui n’utilisait pas les semences de Monsanto a donc perdu, sans indemnisation aucune, une partie de sa récolte... Incroyable !

Voilà, nous sommes témoin d'une guerre silencieuse annonçant sans bruit la mort par suicide de nos derniers paysans (comme en Inde) qui, bernés par les lobbies, vont encore une fois participer à l'extermination des abeilles, l'appauvrissement de la biodiversité des semences en Europe et l'enrichissement des Monsanto, Bayer, Syngenta et consorts.

Tag(s) : #Pas contente dutout

Partager cet article

Repost 0