Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Drôle de journée !

À commencer par la température !

Tantôt chaude, tantôt froide, avec le fleuve tout près je suis à la merci de la marée qui change les vents de direction et les frissons s'emparent de mes pauvres membres exposés au bon vouloir de dame nature parce que j'ai eu la bonne idée d'enlever ma tite veste pour mettre mes tites manches.

Dix minutes de chaleur, douze minutes de frette, rechaleur refrette, toute la journée à enlever et remettre la tite mautadine de veste...

Cela ne m'a pas empêché de remettre mon terrain dans le sens de sa beauté ( presque ) parce que les feuilles sont absentes et les fleurs itou, mais bon , pour l'instant je fais avec...

J'ai déjeuné dehors, j'ai dîné dehors, j'ai soupé dehors , ce qui m' a permis d'observer une mouche qui m'observait. 

Une mouche me direz-vous, cela semble banal mais à partir du moment ou l'on s'arrête quelques minutes pour la regarder aller on voit bien qu'elle use de stratégie pour essayer d'atteindre son but c'est à dire la confiture sur ma toast...

Je la regardais du coin de l'oeil , d'un air  désinvolte  elle se frottait les pattes l'une contre l'autre se tenant à une certaine distance de l'objet convoité, je détourne la tête sans la perdre de vue, et Hop la voilà un peu plus proche, sentant mon regard lourd de désapropbation elle recommence à se frotter les pattes, j'ai cette drôle d'impression qu' elle en fait un peu trop , je reprends ma toast elle ne bouge plus , une sorte de suspens s'installe, elle fait quelques cercles en s'approchant lentement croyant sans doute que je m'imaginais qu'elle allait s'envoler , la voilà qui se garoche sur mon déjeuner je place rapidement une serviette de table dessus croyant la déjouer elle saute dans mon café ......FIN ! 

PLUS DE CAFÉ, PLUS DE MOUCHE !

Pour le dîner pas trop à redire sauf que j'ai mangé ma sandwich au thon dans mon jardin Zen un peu dénudé , bien installé dans ma chaise Zen je n' ai pas deux bouchée d'avalée qu'arrive en se dandinant Bougris, commence la valse du change de bord , place la sandwich sur le bras droit de la chaise , gauche maintenant, droit, gauche , parce qu'il ne cessait de placer ses petites pattes de velour sur le rebord du bras de chaise pour quémander sa part, un peu désespérée il décide que ça fera et il grimpe sur le bras de la chaise , à toute vitesse j'agrippe ma soucoupe avant que son gros derrière n'atterisse dedans, il ne s'avoue pas vaincu et saute sur mes genoux, les deux bras en l'air  la sandwich entre les deux yeux j'entends un bruit familier comme du liquide qui se fait brasser , je vois mon Bougris qui se paie la traite buvant mon café, décidément ce n'est pas ma journée.

Pour le souper rien à redire , des pâtes aux tomates qui n'intéressent personne ,plusieurs paires de yeux qui me regardent espérant qu'il y a autre chose dans mon assiette .Mais non ! Que des pâtes .... Jài mangé mes pâtes, bue mon café et je suis allée promener le chien dans la côte en arrière de chez-nous......

Le chien !

 Bougris " Le chat " sur les talons et Max  " le chien " qui courre partout nous voilà en randonnée pédestre , le chat me suit collé collé et le chien veut aussi resté collé , j'ai droit à des crises d'affections dangereuses , parce que Max n'est pas de tout repos lorsquì il saute sur nous pour avoir de l'attention et de l'amour, beaucoup beaucoup d'amour, je suis presque enragée tellement je suis couverte de bave et épuisée de le repousser, n'en pouvant plus je m'assois sur une petite motte de terre creusé à même la côte en haut tout en haut, le chat me grimpe dessus et le chien s'enligne, pas à mes pieds, pas à côté de moi en arrière dans la côte la tête dans mon cou et la langue qui traîne partout sur le bord de ma face, il se garoche la tête en bas " ça descend une côte "   couché à l'envers il se tortille pour attirer mon attention finit par déposer sa tête sur mes genoux nez à nez avec Bougris qui ne bouge pas , je le caresse il se redresse et recommence son manège , la tête dans mon cou et la grande langue qui m'agace, je me lève d'on bond " Ça va faire on s'en va " Le chat a compris et il saute par terre , ne voulant pas traverser le petit ruisseau il me regarde " On dirait le chat botté " l'air piteux pour que je le prenne dans mes bras .Je le prends dans mes bras , il se colle " le chat " tout heureux de vivre, je le remets par terre il ne veut pas avancer, je constate que Max est dans le ruisseau et le chat veut qu'on l'attende ! Ben coudon !

Si j'ai l'air d'être toute seule c'est que je suis toute seule, Jean-Pierre est parti trois jours à Sherbrouke , une brassée d'élèves en musique occupe son autobus , du fun en perspective !

Tag(s) : #Petit moment ...

Partager cet article

Repost 0